Sélectionner une page

Bienvenue dans l’univers captivant des albums live de Jean-Jacques Goldman. Chacun de ces enregistrements est bien plus qu’une simple compilation de ses plus grands succès ; ils sont le reflet vibrant de son énergie sur scène, de son interaction passionnée avec le public, et de son évolution musicale au fil des ans. Chaque album live de Goldman est une immersion dans l’essence même de ses concerts, offrant aux fans une chance de revivre ces moments intenses et inoubliables.

 

« En public » (1986)

Contexte
« En public » est le premier album live de Jean-Jacques Goldman, enregistré lors de la tournée qui suit la sortie de l’album « Non homologué ». Cet album capture l’énergie et l’émotion des performances live de Goldman, offrant une nouvelle dimension à ses chansons populaires. L’album, enregistré avec le studio mobile « Le Voyageur », permet de revivre l’intensité de ses concerts et de redécouvrir ses chansons sous un nouvel angle.

Chansons et Thèmes
L’album comprend des versions live de certains de ses plus grands succès, comme « Je marche seul », « Envole-moi », « Quand la musique est bonne », et « Il suffira d’un signe ». Ces interprétations live permettent de redécouvrir ces chansons avec une énergie brute et une interaction avec le public qui ajoutent à l’expérience d’écoute. Les titres sont souvent allongés et enrichis de solos et d’interactions avec les spectateurs, créant une atmosphère unique et immersive.

Collaborations
Pour cette tournée, Goldman est accompagné de son groupe de musiciens habituels, dont Michael Jones à la guitare et au chant, Claude Le Péron à la basse, et Jean-François Gauthier à la batterie. Les claviers sont assurés par Lance Dixon et Philippe Grandvoinet, et le saxophone par Philippe Delacroix-Herpin, qui apportent leur expertise et leur complicité sur scène. La présence de Carole Fredericks aux chœurs enrichit les performances vocales, ajoutant une profondeur émotionnelle aux chansons.

Impact et Réception
« En public » est très bien reçu par les fans et la critique, renforçant la réputation de Goldman en tant qu’artiste live exceptionnel. L’album est certifié disque d’or en 1986 avec 100 000 exemplaires vendus, disque de platine en 1987 avec 400 000 exemplaires, double platine en 1988 avec 600 000 exemplaires, et triple platine en 1995 avec 900 000 exemplaires vendus. Cet album live permet aux auditeurs de ressentir l’intensité de ses concerts et de revivre les moments forts de ses performances en direct.

 

« Traces » (1989)

Contexte
« Traces » est un album live enregistré lors de la tournée qui suit la sortie de « Entre gris clair et gris foncé ». Sorti en 1989, cet album capture l’essence des concerts de Jean-Jacques Goldman à la fin des années 80, mettant en lumière son évolution musicale et sa capacité à connecter avec son public. Cette tournée, intitulée « 1988 – 1989 », a commencé en janvier 1988 et s’est terminée en janvier 1989, couvrant plus de 147 concerts en France, Belgique, Suisse, et même en Afrique.

Chansons et Thèmes
L’album comprend des interprétations live de chansons de « Entre gris clair et gris foncé », ainsi que des classiques de son répertoire comme « Elle a fait un bébé toute seule » et « Là-bas ». Les thèmes abordés incluent l’amour, la quête personnelle et l’optimisme, interprétés avec une intensité et une sincérité qui caractérisent les performances de Goldman. Les titres sont allongés et enrichis de solos et d’interactions avec le public, offrant une expérience immersive unique.

Collaborations
Michael Jones et Carole Fredericks jouent un rôle central dans les performances de cette tournée, apportant leur énergie et leur talent aux concerts. Les musiciens comprennent également Claude Le Péron à la basse, Jean-François Gauthier et Jean-Claude Givone à la batterie et aux percussions, Philippe Grandvoinet et Jacky Mascarel aux claviers, ainsi que Philippe Delacroix-Herpin au saxophone. Les arrangements live, enrichis par des solos de guitare et des harmonies vocales, ajoutent une dimension supplémentaire aux chansons.

Impact et Réception
« Traces » est très bien reçu par les critiques et les fans, pour sa capture fidèle de l’énergie des concerts de Goldman. L’album permet aux auditeurs de revivre l’expérience d’un concert de Goldman, renforçant son statut d’artiste live exceptionnel. Certifié disque de platine en 1989 avec 300 000 exemplaires vendus, « Traces » demeure un témoignage puissant de l’impact de Jean-Jacques Goldman sur la scène musicale live.

 

« Tournée 98 En passant » (1999)

Contexte
« Tournée 98 En passant » est un album live enregistré lors de la tournée qui suit la sortie de l’album « En passant ». Sorti en 1999, cet album capture l’essence des concerts de Jean-Jacques Goldman à la fin des années 90, mettant en lumière son évolution musicale et sa capacité à se connecter avec son public. La tournée a débuté le 18 mars 1998 à La Réunion et s’est achevée le 5 juin 1999 à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, couvrant plus de 70 dates.

Chansons et Thèmes
L’album comprend des interprétations live des chansons de l’album « En passant », ainsi que des classiques de son répertoire tels que « Sache que je » et « On ira ». Les thèmes abordés incluent l’amour, la quête personnelle et l’optimisme, interprétés avec une intensité et une sincérité qui caractérisent les performances de Goldman. Les versions live des chansons permettent de redécouvrir ces titres sous un nouvel angle, avec une énergie brute et une interaction palpable avec le public.

Collaborations
Michael Jones et Carole Fredericks jouent un rôle central dans les performances de cette tournée, apportant leur énergie et leur talent aux concerts. Les musiciens comprennent également Claude Le Péron à la basse, Christophe Deschamps à la batterie, Jacky Mascarel aux claviers, et Christophe Nègre au saxophone. Les arrangements live, enrichis par des solos de guitare et des harmonies vocales, ajoutent une dimension supplémentaire aux chansons, offrant une expérience musicale riche et diversifiée.

Impact et Réception
« Tournée 98 En passant » est très bien reçu par les critiques et les fans, pour sa capture fidèle de l’énergie des concerts de Goldman. L’album permet aux auditeurs de revivre l’expérience d’un concert de Goldman, renforçant son statut d’artiste live exceptionnel. Certifié disque de platine en 1999 avec 300 000 exemplaires vendus, cet album live est un témoignage vibrant de la connexion unique de Goldman avec son public.

 

« Un tour ensemble » (2003)

Contexte
« Un tour ensemble » est un album live enregistré lors de la tournée qui a suivi la sortie de l’album « Chansons pour les pieds ». Sorti en 2003, cet album capture l’essence des concerts de Jean-Jacques Goldman au début des années 2000, mettant en lumière son évolution musicale et sa capacité à se connecter avec son public. La tournée a débuté le 21 mars 2002 à Saint-Denis-de-la-Réunion et s’est terminée le 10 décembre 2002 à Bordeaux, couvrant plus de 70 dates.

Chansons et Thèmes
L’album comprend des interprétations live de chansons de « Chansons pour les pieds », ainsi que des classiques de son répertoire tels que « Et l’on n’y peut rien » et « Ensemble ». Les thèmes abordés incluent l’amour, la quête personnelle et l’optimisme, interprétés avec une intensité et une sincérité caractéristiques des performances de Goldman. Les versions live de ces chansons permettent de redécouvrir ces titres sous un nouvel angle, avec une énergie brute et une interaction palpable avec le public.

Collaborations
Michael Jones et Carole Fredericks jouent un rôle central dans les performances de cette tournée, apportant leur énergie et leur talent aux concerts. Les musiciens comprennent également Claude Le Péron à la basse, Christophe Deschamps à la batterie, Jacky Mascarel aux claviers et Christophe Nègre au saxophone. Les arrangements live, enrichis par des solos de guitare et des harmonies vocales, ajoutent une dimension supplémentaire aux chansons, offrant une expérience musicale riche et diversifiée.

Impact et Réception
« Un tour ensemble » est très bien reçu par les critiques et les fans pour sa capture fidèle de l’énergie des concerts de Goldman. L’album permet aux auditeurs de revivre l’expérience d’un concert de Goldman, renforçant son statut d’artiste live exceptionnel. Certifié disque de platine en 2003 avec 300 000 exemplaires vendus, cet album live est un témoignage vibrant de la connexion unique de Goldman avec son public.

 

La discographie live de Jean-Jacques Goldman témoigne de son talent exceptionnel et de sa capacité à captiver le public avec des performances vibrantes et sincères. De ses premiers concerts enregistrés à l’intensité de ses tournées des années 2000, chaque album live capture l’essence de ses spectacles et l’évolution de son art. Les collaborations avec des artistes talentueux et les interactions avec son public font de chaque album une expérience unique et mémorable.

Pour une exploration approfondie de l’œuvre de Jean-Jacques Goldman, vous pouvez consulter sa discographie studio. Cette section vous permettra de découvrir ses albums studio, de « Démodé » à « Chansons pour les pieds », et de comprendre l’évolution de son style musical et de ses thèmes au fil des années.

Simon JANVIER

J'aime la musique, toutes les musiques. Je profite donc de mes interventions sur ce blog pour partager avec vous l'histoire de titres qui m'ont marqué. Mes critères de choix sont l'émotion, la singularité ou les conditions particulières de l'enregistrement.
0 0 votes
Évaluation de l'article
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x