Sélectionner une page

 

Goldfrapp est un groupe de pop atypique dans la scène musicale britannique. Composé de Alison Goldfrapp qui en est la chanteuse et de Will Gregory, producteur et clavieriste, le groupe ne fait rien comme les autres : il enregistre ses deux premiers albums seul dans un bungalow près de la ville de Bath en Angleterre, il provoque sexuellement sur scène ou dans ses clips et il se sépare de son label d’origine pour mieux y revenir ensuite. On doit certainement cette identité iconoclaste à la chanteuse qui parquait déjà un caractère provocateur dans son adolescence, notamment en faisant usage de drogues.

La chanson Strict Machine est issue de l’album Black Cherry, second album du groupe, sorti en 2003. Autant le premier album intitulé Felt Mountain était calme et mélancolique, autant ce second opus est rythmé et electro. Et nous entendons la provocation identitaire du groupe jusque dans la musique, Le son de caisse claire qui rythme la musique ressemble furieusement au bruit d’une cravache qui claque. L’imaginaire du SM ne serait-il donc pas très éloigné ? Tout porte à le croire car la chanteuse n’a pas hésité sur cette tournée à se présenter sur scène en mini-short, affublé d’une queue de cheval (non, il ne s’agit pas de cheveux, mais plutôt de chevaux). C’est donc bien le short qui est affublé d’une queue de cheval et non la chanteuse…

Je vous laisse donc découvrir la chanson et imaginer ce qui vous fera plaisir à l’écoute de ces coups … de cravache !

 

PS : en matière de subversion et de suggestivité sexuelle, c’est le clip du titre Train, lui aussi issu de l’album Black Cherry, qui remporte la palme car là, tout est équivoque sur le plan visuel. Et pourtant, la musique l’est moins que dans la chanson Strict Machine.

 

Simon JANVIER

J'aime la musique, toutes les musiques. Je profite donc de mes interventions sur ce blog pour partager avec vous l'histoire de titres qui m'ont marqué. Mes critères de choix sont l'émotion, la singularité ou les conditions particulières de l'enregistrement.