Sélectionner une page

Le 26 avril 2024, le duo emblématique de la musique électronique française, Justice, revient en force avec leur quatrième album studio, Hyperdrama. Après une absence de près de huit ans depuis leur dernier opus, Woman, Gaspard Augé et Xavier de Rosnay nous offrent une nouvelle aventure sonore, mêlant électro, disco, funk et techno dans une symphonie audacieuse et immersive. Cet album a été commencé une semaine avant les confinements successifs liés à la crise sanitaire du COVID puis arrêté pendant toute leur durée. Pas de chance… Mais le duo a persévéré, travaillé pendant 4 ans et produit ce petit bijou que nous pouvons découvrir aujourd’hui.

Annoncé le 18 janvier 2024, Hyperdrama marque un tournant dans la carrière de Justice. L’album, publié par Ed Banger Records et Because Music, est précédé de plusieurs singles accrocheurs tels que « One Night/All Night » en collaboration avec Tame Impala, et « Generator ». Selon Justice, l’album représente une confrontation entre le disco/funk et la musique électronique, créant une tension palpable tout au long des pistes. Cette approche se retrouve particulièrement dans « One Night/All Night », décrit comme oscillant entre pure musique électronique et pur disco.

 

 

Hyperdrama est un voyage musical à travers 13 titres, chacun apportant sa propre touche unique à l’album. L’album s’ouvre avec « Neverender » en collaboration avec Tame Impala, une piste qui définit le ton avec des mélodies électro-disco envoûtantes. « Generator » continue sur cette lancée avec des influences gabber et techno hardcore, créant une expérience auditive intense et énergique.

Les morceaux tels que « Incognito » et « Dear Alan » incorporent des samples de morceaux classiques, ajoutant une dimension nostalgique et innovante à l’album. « Mannequin Love », en collaboration avec The Flints, et « Explorer » avec Connan Mockasin, montrent la diversité des collaborations et des genres explorés dans l’album.

 

Collaborations

Les collaborations sont au cœur de Hyperdrama. Kevin Parker de Tame Impala apporte une dimension psychédélique à « Neverender » et « One Night/All Night », tandis que des artistes comme Connan Mockasin et Thundercat enrichissent l’album de leurs touches uniques. Les contributions de Carole Fredericks et de Michael Jones ajoutent une profondeur émotionnelle aux performances vocales, rendant chaque piste encore plus mémorable.

 

Hyperdrama, impact et réception

Hyperdrama a été très bien accueilli par la critique, recevant des éloges pour sa créativité et son audace. Erwan Perron de Télérama a attribué à l’album la note maximale de « TTTT », le qualifiant d' »impressionnant » et de séduisant avec « toute l’intensité de vrais instruments ». Sophie Rosemont de Rolling Stone a également salué l’album, soulignant les contributions éclectiques de Kevin Parker, Connan Mockasin, et Thundercat, tout en attribuant une note de 3/5.

L’album a également été noté par d’autres publications prestigieuses, avec NME attribuant 5 étoiles et Pitchfork donnant une note de 6.3/10. Cette diversité de critiques souligne la richesse et la complexité de Hyperdrama, qui parvient à captiver à la fois les fans de longue date et les nouveaux auditeurs.

 

Titres

  1. Neverender (avec Tame Impala) – 4:26
  2. Generator – 4:42
  3. Afterimage (avec RIMON) – 4:05
  4. One Night/All Night (avec Tame Impala) – 4:36
  5. Dear Alan – 5:33
  6. Incognito – 4:02
  7. Mannequin Love (avec The Flints) – 3:27
  8. Moonlight Rendez-vous – 2:00
  9. Explorer (avec Connan Mockasin) – 4:09
  10. Muscle Memory – 4:10
  11. Harpy dream – 0:28
  12. Saturnine (avec Miguel) – 3:21
  13. The End (avec Thundercat) – 4:14

Durée totale : 49:12

 

 

Hyperdrama est un album qui témoigne de l’innovation continue et de l’audace artistique de Justice. En combinant des genres variés et en collaborant avec des artistes talentueux, Justice a créé une œuvre riche et captivante qui promet de résonner longtemps après la première écoute. Pour ceux qui souhaitent explorer davantage l’univers musical de Justice, leur discographie studio offre une perspective complète sur leur évolution artistique.

 

Simon JANVIER

J'aime la musique, toutes les musiques. Je profite donc de mes interventions sur ce blog pour partager avec vous l'histoire de titres qui m'ont marqué. Mes critères de choix sont l'émotion, la singularité ou les conditions particulières de l'enregistrement.
0 0 votes
Évaluation de l'article
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x