Sélectionner une page

Lenny Kravitz, l’icône intemporelle du rock, de la soul, du blues et du funk, revient sur le devant de la scène avec son douzième album studio. Avec plus de 40 millions de disques vendus et quatre Grammy Awards, ce multi-instrumentiste virtuose s’apprête à ravir ses fans avec Blue Electric Light, un album électro-funk imprégné de ses premières influences musicales. Cet entretien avec Harper’s Bazaar nous plonge dans son processus créatif, sa passion pour Paris et son regard sur l’amour et la spiritualité.

 

L’Amour de Paris

Lenny Kravitz évoque réguilièrement son attachement profond à Paris, une ville qu’il considère comme sa maison depuis trente ans et où il en possède une de 1500 m2 dans le 16e arrondissement. Ayant grandi à New York, il fut dès son plus jeune âge fasciné par l’architecture des Beaux-Arts, une fascination qui l’a mené à Paris. « C’est la plus belle ville du monde », confie-t-il. Paris a adopté sa musique dès ses débuts : « Même quand je quitte physiquement Paris, Paris ne me quitte pas », ajoute-t-il. Sa maison parisienne, récemment redécorée, reflète son style ethnique et élégant, et abrite un studio où il compose et enregistre ses morceaux.

 

La Création de Blue Electric Light

Six ans se sont écoulés entre Raise Vibration et Blue Electric Light. Après une tournée mondiale, Lenny s’est retiré aux Bahamas pour composer et réfléchir à sa direction musicale. « J’avais du matériel pour quatre albums », dit-il. Le processus de création est pour lui très organique : « Les chansons viennent littéralement à moi ». Cet album, un retour à ses racines universitaires, est peut-être le plus personnel à ce jour. Chaque morceau est une exploration unique, mêlant sons digitaux et analogiques, et reflétant son amour pour les boîtes à rythmes et les synthétiseurs des années 80.

 

 

Une Ode à l’Amour et à la Spiritualité

L’amour est un thème central de Blue Electric Light, avec des titres comme Love Is My Religion. Pour Lenny, l’amour est le carburant essentiel de son inspiration : « Je suis là pour amplifier l’amour à travers ma musique ». Cet album, très solaire et fun, célèbre l’amour de soi et l’humanité. « Depuis mes débuts, il est effectivement question dans mes textes d’amour, de Dieu, de spiritualité, d’humanité, de positivisme, d’unité », explique-t-il. Ces thèmes transcendent les frontières musicales et unissent ses auditeurs dans un message universel de paix et d’harmonie.

 

Collaborations et Influences

Lenny Kravitz a collaboré avec de nombreuses légendes de la musique, de Curtis Mayfield à Michael Jackson. Chaque collaboration lui a laissé un souvenir impérissable, mais son expérience avec Michael Jackson reste particulièrement marquante. « Quel honneur et quelle responsabilité de produire Michael Jackson ! », se rappelle-t-il. Dans Blue Electric Light, bien qu’il ait enregistré la plupart des instruments lui-même, il a travaillé avec son collaborateur de longue date, Craig Ross, pour créer un mélange harmonieux de guitares funky et de claviers robotiques.

 

Blue Electric Light, est sorti le 24 mai 2024 et marque un retour triomphal pour Lenny Kravitz. Cet album, à la fois personnel et universel, promet d’envoûter les fans anciens et nouveaux avec son mélange unique d’électro-funk et de nostalgie des années 80. Toujours fidèle à lui-même, Lenny Kravitz continue de brûler d’un feu créatif qui ne s’éteint jamais. Pour reprendre ses mots : « Have fun! » et laissez-vous emporter par la magie de Blue Electric Light.

 

 

 

Source : https://www.harpersbazaar.fr/culture/allo-lenny-kravitz_2744

Simon JANVIER

J'aime la musique, toutes les musiques. Je profite donc de mes interventions sur ce blog pour partager avec vous l'histoire de titres qui m'ont marqué. Mes critères de choix sont l'émotion, la singularité ou les conditions particulières de l'enregistrement.
0 0 votes
Évaluation de l'article
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x