Sélectionner une page

La femme d’argent est un titre issu du premier album du groupe de musique électronique Air, il est daté de 1998. Les français ont longtemps pensé que le groupe Air était américain. C’est bien évidement dû à la sonorité particulière de leurs morceaux mais aussi à cause du positionnement très 60’s / 70’s de leur musique, en plus, ils ne chantent quasiment jamais en français (on se souvient tout de même du fameux “Le soleil est près de moi”).
L’album La femme d’argent est donc un festival de synthés vintage, le plus souvent joués dans leur version originale, car Jean-Benoît Dunkel et Nicolas Godin, dandys à la française, sont des esthètes et des collectionneurs. Ils disposent d’une impressionnante collection de machines vintage à faire de la musique, du vocodeur Roland au Fender Rhodes, en passant par un piano Pleyel “dans son jus” (on peut l’entendre sur le titre Talkie Walkie issu de l’album éponyme).
Je vous laisse donc découvrir ce titre, ainsi que les autres qui composent cet album. C’est l’occasion d’un moment de douceur et de sérénité que je vous laisse profiter !

Simon JANVIER

J'aime la musique, toutes les musiques. Je profite donc de mes interventions sur ce blog pour partager avec vous l'histoire de titres qui m'ont marqué. Mes critères de choix sont l'émotion, la singularité ou les conditions particulières de l'enregistrement.