Sélectionner une page


J’ai dû écouter cette chanson plus d’une centaine de fois, ses riffs entêtants, cette odeur de sueur…

Nous sommes en 1983 et Mark Hollis compose cette chanson pour son groupe, Talk Talk, un an avant la sortie de l’album qui l’accueillera. C’est tout de suite un hit partout en Europe, la chanson battant des records de durabilité dans les classements de plusieurs pays dont la France. Cette chanson est inspirée par le roman de Luke Rhinhart intitulé L’Homme-dé. Elle bénéficiera d’une version longue tout aussi intéressante car plus déconstruite parue en 1998 sur la compilation Asides And Besides.

Je vous invite à rechercher les cover réalisés par des artistes connus sur ce titre, notamment celui de An Pierlé car il proposent des interprétations originales et sensibles qui rendent réellement hommage à la qualité de la composition. Mais c’est sans compter sur la version survoltée que nous a proposé au festival de jazz de Montreux en 1986. J’ai rarement vu une telle énergie déployée sur scène, au point, fait rare, que je partage avec vous la vidéo de ce moment magique !

Simon JANVIER

J'aime la musique, toutes les musiques. Je profite donc de mes interventions sur ce blog pour partager avec vous l'histoire de titres qui m'ont marqué. Mes critères de choix sont l'émotion, la singularité ou les conditions particulières de l'enregistrement.